nackt leben

Week-end de randonnée dans le sud de l'Eifel [24.05.22]

Marita et Herbert ont loué un gîte communal dans le sud de l'Eifel. pour faire trois randonnées avec les personnes intéressées de randonnée. Dans l'hébergement, nous étions 13 à 15, puis d'autres visiteurs d'un jour ont participé aux randonnées, ce qui fait que nous étions plus de 20 personnes nues sur chacun des trois jours. Les participants venaient de différentes régions d'Allemagne, des Pays-Bas, de Belgique et de Californie. Ils venaient des Etats-Unis et voyageaient en Europe depuis deux mois. Ils avaient cherché 'nacktwandern' sur Google, découvert le site web de natury, l'avaient trouvé utile et s'étaient décidés pour deux jours de randonnée nue.

Vendredi 20 : NaturWanderPark delux : Sentier des rochers 6 - Gorge du diable (Ernzen)

Nous sommes partis d'un parking de randonnée situé à l'est de la route de Bollendorf à Ferschweiler, un peu au-dessus du château de Weilerbach.
Plus de 17 km et plus de 400 mètres de dénivelé sur le plateau de Ferschweiler autour d'Ernzen et à travers les gorges du Diable étaient au programme. Nous avons longtemps marché sur des sentiers adaptés aux pieds nus à travers la forêt sur une chaîne de hauteurs au bord de la Sûre, qui a créé une vallée de percée à travers le Grès de Luxembourg et qui constitue ici en même temps la frontière avec le Luxembourg. Nous avons eu à plusieurs reprises de belles vues sur la vallée de la rivière et sur la moyenne montagne luxembourgeoise.
1/18 Fais de la place et compte les moutons
1/18 Contre-trafic animalier
Lors de la montée, un couple avec des chiens en laisse est venu à notre rencontre : lui devant, elle derrière ; plusieurs chiens de berger veillaient à ce qu'un troupeau de plusieurs centaines de moutons ainsi qu'un âne respectent le chemin souhaité. Lorsque nous lui avons demandé combien de moutons cela représentait, la bergère a répondu en haussant les épaules et en ayant l'air joyeux, presque philosophique, qu'ils seraient devenus autre chose que bergers s'ils avaient pu compter aussi loin. Compter les moutons" trop longtemps peut en effet provoquer la fatigue et l'endormissement spontané...
En raison de l'activité physique par une température de l'air de 29°C et une humidité de l'air assez élevée, nous nous sommes réjouis des passages principalement ombragés dans la forêt - nous avons beaucoup transpiré et avons eu besoin de beaucoup d'eau potable. Les prévisions météorologiques, qui avertissaient de la possibilité de phénomènes météorologiques violents sans pouvoir indiquer si, où, quand et avec quelle intensité ils se produiraient, ne se sont heureusement pas réalisées - seules trois à cinq gouttes de pluie se sont évaporées sur la peau. À la rigueur, nous aurions pu nous habiller et écourter le tour approximativement circulaire sur la route Ernzen-Ferschweiler-Bollendorf pour revenir au parking.
2/18 Les gorges du Diable : Encadrées par des grès
2/18 Les gorges du Diable 3/18 Des marches artificielles en pierre naturelle forment la tribune 4/18 Le sol est recouvert de nombreuses gousses végétales
La descente par des marches en pierre dans la Teufelsschlucht nous a surpris par un léger brouillard et, sur quelques mètres, une température ressentie comme celle d'un réfrigérateur, ce qui nous a semblé être un changement agréable. La Teufelsschlucht elle-même ressemble à un décor de théâtre dans lequel on peut marcher : À chaque tournant, une nouvelle scène !
Jusqu'ici, c'était pour moi une belle randonnée, facile à faire. Pour les personnes qui ne veulent ou ne peuvent pas marcher trop loin et pour les familles, la Teufelsschlucht est facilement accessible depuis un grand parking situé à proximité. C'est pour cette raison et parce qu'il y a un "dinoparc" directement sur le parking que de nombreuses familles s'y rendent le week-end et pendant les vacances scolaires.
5/18 Certains petits organismes s'adaptent à leur environnement grâce au camouflage mimikri
5/18 Camouflage mimikri
Nous avons continué à marcher depuis la sortie de la gorge du diable en empruntant le sentier du diable. "Randonnée" n'est pas vraiment le mot qui convient, car il fallait surmonter des dénivelés progressifs qui dépassaient nettement la hauteur d'une marche d'escalier, ainsi que des escaliers de pierre raides sans main courante, dont les marches avaient certes une hauteur de marche normale, mais étaient nettement plus courtes que les pieds humains dans le sens de la marche. L'entraide était ici très utile et acceptée avec plaisir. La sueur a coulé à flot et plus d'un muscle a atteint ses limites.

Samedi 21 : Randonnée en forêt de 12 km avec un dénivelé cumulé de 550 mètres

Nous sommes partis nus sur un parking devant l'entrée du château de Weilerbach, nous sommes allés au-dessus de Bollendorf et de la vallée de la Sûre, nous avons eu des sentiers adaptés aux pieds nus et faciles à parcourir, nous avons vu à plusieurs reprises des grès tannés par le temps et une possibilité de raccourci que personne n'a finalement utilisée. Avec une température de 21° à 23°C et un taux d'humidité nettement inférieur à celui de l'exposé, c'était une bonne compensation relaxante pour la randonnée. Vers la fin de la randonnée, ceux qui le souhaitaient ont pu voir le "trou du diable" dans la forêt et un monument dédié à Diane, la déesse romaine de la chasse, à la lisière de la forêt au-dessus de Bollendorf.
6/18 Il fallait bien sûr essayer le trône du roi
6/18 Trône du roi 7/18 Le grès domine le paysage et montre de nombreuses traces du temps 8/18 Escalade libre pendant la pause 9/18 Repos sur le chemin de Saint-Jacques 10/18 Le groupe prend la pose 11/18 Vers la Wolfsschluff 12/18 Dans la Wolfsschluff 13/18 Passage durch die hohle Gasse 14/18 Baguettes Mikado mélangées à des plaques de pierre

Dimanche 22 : Randonnée à travers un paysage de grès 13 km avec 500 mètres de dénivelé cumulé

L'itinéraire se situait à l'ouest du tour de la veille, au-dessus de la Sûre entre Bollendorf et Wallendorf. Dès le début, un troupeau de chèvres est venu à notre rencontre. Une agricultrice veillait à ce qu'elles se déplacent le long du chemin avec un tracteur. Lorsqu'elle nous a aperçus, elle s'est visiblement amusée et nous a rendu notre salut en agitant une main.
15/18 Les chèvres arrivent
15/18 Les chèvres arrivent 16/18 Malgré la bousculade : aucune ne trébuche
17/18 Colline de grès dans la forêt
17/18 Colline de grès dans la forêt 18/18 La stratification des sédiments est bien visible
Ceux qui étaient fatigués, qui voulaient poursuivre leurs projets pour la journée ou qui avaient encore un long chemin à parcourir pour rentrer chez eux, pouvaient raccourcir leur parcours sur des chemins forestiers sablonneux, mais manquaient une autre "escalade de randonnée" à travers des formations de grès. Mais même en raccourcissant, nous avons pu admirer d'autres grès aux surfaces pleines de fissures, de crevasses et de trous, ainsi que de nouvelles plantations protégées par des enveloppes pour éviter que les animaux ne les découvrent comme friandises et leur donner une chance de grandir.
- Rainer

 

Liste des rapports avec possibilité de recherche, de tri et de sélection (lien)